Test à l’aveugle de type musical à La Galerie #3

Jeudi 7 février à partir de 19h

Devinez des chansons sans les voir ! En animation de ce jeu de folie, les fameux : Georgie Djorje et Poggi Pog !

Les meilleurs de chaque manche ainsi que les 3 meilleurs au classement général gagneront une bière et un respect éternel* à faire valoir en société et en bonne compagnie !

Les thèmes : années 2000 , les chanteurs/acteurs, classiques et forcement les reprises !

Ca va être trop super ! Alors viendez !

Bisou

Lien vers l’évènement Facebook

Concert : OHMME

Samedi 9 février à partir de 19h

Une fois n’est pas coutume, la Galerie a décidé de faire trembler le quartier des Grottes en livrant le bon son rock du groupe OHMME. Fraîchement débarquées de Chicago, trois filles déjantées vont vous offrir de l’émotion chimiquement pure entre voix enivrantes, rythmes effrénés et riffs entraînants. Venez savourer sans modération leur originalité et leur énergie.

Finissage : « Work in process » / « Du personnel au collectif »

Vendredi 8 février de 18h à 21h

Une exposition évolutive à double titre!

Du projecteur exposé au vernissage, sont nés des tirages argentiques en 60×50 qui viennent figer l’image projetée sur le papier.

Initialement personnelle, l’exposition a pris une dimension participative au gré des événements qui ont eu lieu durant ce mois: différentes lectures publiques au cours desquelles d’autres auteurs sont venus poser leurs mots autour de cette thématique: « strates ». Ajoutés aux murs de l’exposition, l’espace se transforme progressivement en expérimentation collective…

Lien vers l’évènement Facebook

Soirée Dansante Reggae
Little Lion VS Neighbor Family

De 19h00 à 00h00

La Galerie vous prescrit contre la grisaille, bonne humeur, esprit de rébellion, spiritualité, par diffusion d’ondes sonores ! Étirez vous les épaules, muscles vos zygomatiques, assouplissez vos bassins, échauffez vos cuisses, par ce que quand vous entrez au contacte des good vibs vous aller sentir le concept de UNITY !

Pour faire du bien a vos corps et à vos esprits ; Little Lion et Neighbor family

Avant de définitivement entré en 2019, ce soir venez découvrir un musé vibratoire des 60’s à nos jours, avec tous le panel rythmique. Que tu aimes le punk/rock, le hip hop, la pop, vient cultiver ton corps avec la culture musicale qui les a toutes de prêt ou de loin influencée.

Vient swinger sur le rocksteady, te faire porté par le roots, transpercer par le ragga, contrôlé par le dancehall !

Si le Reggae continue à être aussi important c’est parce que nous vivons dans une société multiculturelle, qui bouge et qui vibre au son de la musique. Vient faire découvrir ou redécouvrir ce patrimoine humain à tes muscles, et 2019 sera une belle année !!!!!

ladecadanse.darksite.ch
facebook.com/assolagalerie

Ouverture exceptionnelle pour exposition

Exposition de Suzanne Boulet !

Ouverture exceptionnelle de la Galerie ces prochaines semaines, jusqu’au 10 février, tous les jours à partir de 16h !

Venez vous émerveiller devant ces minéraux vue d’un angle inédit !

Quelques informations sur l’exposition :
– https://trajectoire.ch/et-si-la-galerie-devenait-souterraine/
– http://le-chat-perche.ch/evenements/et-si-la-galerie-devenait-souterraine/

Informations importantes : de 16h à 19h la Galerie ne sera ouverte que pour visiter l’exposition. La buvette sera accessible comme à son habitude qu’à partir de 19h.

Lien vers l’article Facebook

Suzanne Boulet expose à la Galerie

Vernissage vendredi 11 janvier dès 18h

Et si La Galerie devenait souterraine ?

Géoscopie, littéralement « observation de la terre », est une exposition qui entre au contact du minéral, parce qu’entre les lignes des strates terrestres se profile la profondeur de nos sentiments humains. L’espace s’articule autour d’un projecteur s’activant manuellement, d’une série d’impressions photosensibles sur papier, et de courts poèmes et essais littéraires. De la géologie qu’elle a étudiée à la spéléologie qu’elle a pratiquée, Suzanne Boulet offre une plongée poétique au centre de la terre et de nos émotions enfouies. Une rencontre intimiste pour faire résonner la matière, de celle qui nous entoure jusqu’à celle qui nous constitue.

Lien vers l’évènement Facebook

Soirée Dansante Afrobeat & Tropical Mix
battle de DJ

Éteint ton sapin, rallume ton palmier, laisse tomber ton bonnet de père Noël et met ton collier à fleur !

Oublie la bienséance des repas de familles, laisse les mélis-mélos de tambours yorubas hypnotiser ton fessier, tes jambes se trémoussées sur des sonorités qui sentent les tropiques.

Amène ton ou ta chérie, ou vient la/le trouver, parce que avec Ogun Feraille qui vas te porter avec la vigueur de l’afro-beat, et les Ghetto Fakirs qui vont te faire onduler comme un invertébré, faudra pas danser seul.

Prépare toi à perdre les kilos que tu as pas encore gagné.

Soirée Dansante
Cumbia vs Cumbia Villera

30 novembre 2018
dés 19h

Le froid, la pluie et l’hiver, c’est sympa deux minutes, mais on en a vite fait le tour. Pour ramener le soleil dans nos cœurs et nous réchauffer mutuellement, la Galerie vous invite à vous déboîter la hanche en dansant !!!

La Cumbia et la Cumbia villera s’affronteront, et ça sera à vous de désigner le style qui l’emportera en suant soit devant Dj Pikal soit devant Dj Armando Kilombo.

La Cumbia est une musique d’origine colombienne. C’est un mélange des cultures africaines, indiennes et hispaniques qui ont fusionné pour donner naissance à un style musical à part entière.

La Cumbia villera est apparue à Buenos Aires à la fin des années 1970. Elle est très répandue dans les banlieues pauvres, symbole culturel et identitaire des milieux marginalisés.

DJ Pikal & Armando Kilombo

https://ladecadanse.darksite.ch/evenement.php?idE=164967
https://www.facebook.com/events/320112865248751

Valentine Polliand expose à la Galerie

Du 15 novembre au 8 décembre

Vernissage le 15 novembre, finissage le 8 décembre.

Valentine Polliand cherche son inspiration dans les sensations et les émotions. Créant des tableaux et collages graphiques, elle utilise le contraste et le vide comme espace d’interaction et d’interrogation avec le public. Proche du symbolisme abstrait, elle pose la question de la poésie des sensations intérieures et de leur place dans la représentation picturale.

Petite fille du sculpteur Daniel Polliand, née en 1991 à Genève. Elle a été encouragée depuis sa petite enfance à développer ses talents artistiques. Persuadée que peintre était un métier comme un autre, elle a débuté l’école des arts appliqués de Genève à 16 ans, ainsi qu’une école de photo une année plus tard. Trop en décalage avec sa sensibilité elle n’a pas trouvé sa place au sein d’une institution. Les années suivantes elle a travaillé en autodidacte, fortement influencée par les dépressions et l’anxiété dont elle souffre depuis la préadolescence. Au travers de la création, elle transforme et sublime ce qui l’habite pour sortir de l’isolement et partager, dans une main tendue, des émotions intenses et interpersonnelles.

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours senti le besoin d’exprimer par l’image les émotions qui m’habitaient. Si le dessin a été mon premier domaine de prédilection, au cours de mon cheminement je me suis distanciée d’un univers trop réaliste pour me tourner vers des techniques qui m’octroyaient plus une plus grande liberté onirique.
Peinture, collage, encres colorées ou encre chinoise, j’aime explorer la superposition des textures et des transparences. Avec une grande sincérité, j’exprime des vécus personnels à travers une démarche intuitive et spontanée.

La souffrance psychologique et les sensations corporelles qu’elles déclanchent sont récurrentes dans ma recherche artistique. J’aime imaginer leur offrir un espace où exister, dans leur puissance, leur subtilité, leur douceur parfois.
Je souhaite que mon travail soit perçu comme un pas vers l’autre, une mise à nu qui appelle à partager avec bienveillance ce que nous cachons en société et qui pourtant fait de nous des êtres complexes de relations et d’interactions.